Les addictions – Psychologue clinicien à Lucenay

Addiction : définition, que signifie le terme addiction ?

De près ou de loin, rare les familles qui ne sont pas touchées par un problème d’addiction quel qu’il soit : alcool, tabac, cannabis, drogues « dures », jeux vidéos ou d’argent, sexe. L’addiction est définie par la prise régulière de substance dont l’organisme est incapable de se passer. C’est un mode inapproprié de consommation d’un produit entraînant des symptômes physiques et psychiques. La dépendance est présente lorsque la personne consommatrice ne peut être abstinent, cherche à tout prix à se procurer le produit dont il a besoin, éprouve des difficultés à modérer sa consommation… La dépendance est souvent niée par le consommateur.

Quels sont les troubles liés aux addictions ?

Ceux-ci sont variés et dépendent du produit dont le patient est dépendant. Les troubles chez l’enfant ou l’adulte sont différents. Il est souvent difficile de concevoir et d’accepter qu’un membre de notre entourage souffre d’une pathologie.
Le tabac est le mieux admis socialement mais nul n’ignore sa nocivité sur soi-même (cancer du poumon…) et sur l’entourage, les bébés lorsque la mère n’arrêtent pas sa consommation pendant la grossesse…
Le cannabis touche une population de plus en plus jeune et sa pratique ne se contente plus d’un simple cas festif mais d’une pratique régulière, journalière qui peut notamment chez l’adolescent avoir des conséquences sur son environnement social, sa concentration, sa lucidité, sa volonté et donc sa scolarité outre les problèmes de détention interdit par la loi.
La consommation excessive d’alcool revêt à mon sens deux formes aujourd’hui :
  • La consommation journalière avec un mécanisme de rituel, de minimisation de sa consommation (cacher les bouteilles), mensonge… . L’alcoolisation peut ne se pratiquer que le soir seul après sa journée de travail ou tout au long de la journée selon les métiers pratiqués et le type d’alcool que l’on boit.
  • La consommation des plus jeunes qui se fait alors le plus souvent les week ends mais avec des prises d’alcool très importantes, en groupe et régulièrement lors de chaque soirée entre amis. Ce type d’alcoolisation atteint de nos jours des enfants de plus en plus jeunes.
Les troubles liés à l’alcool sont également connus : cirrhose du foie, cancer de la gorge, majoration des accidents de la route en cas de conduite en état d’ébriété, agressivité au sein de la famille, dégradation des conditions de travail, atteinte de la vigilance… Les toxicomanes (héroïne, cocaïne…) ont souvent des difficultés à trouver une place dans la société, l’état de manque est aussi bien physique que psychique ce qui rend le sevrage compliqué. Les troubles sont dans ce cas aussi liés aux subtances prises.

Pourquoi consulter un psychologue en cas d’addiction ?

Que vous soyez consommateurs ou spectateurs de victimes d’addiction, il est possible de trouver des solutions pour essayer de comprendre ce que ces modes de dépendance mettent en jeu et je peux, en tant que psychologue clinicienne, vous aider à trouver une voie, une orientation appropriée, une aide afin de parvenir à un sevrage si telle est votre souhait.
Les dépendances quelles qu’elles soient influencent votre mode de vie, votre relation aux autres, vos choix amicaux, peuvent aussi vous isoler. Parfois une aide médicamenteuse est également associée à un suivi psychologique. Votre adolescent passe son temps sur les jeux vidéos : que cherche-t-il à compenser, quelles sont ses relations aux autres ? Une aide appropriée, personnalisée peut vous aider à prendre conscience de ces barrières qui vous empêchent d’avancer sereinement dans votre vie, ou en tant que parents vous permettre de comprendre davantage votre enfant et de renouer un dialogue plus ouvert. Les thérapies sont différentes selon le type d’addictions.

Vous avez des questions ?

Contactez-moi à l’aide du formulaire ci-dessous. Je vous réponds dans les plus brefs délais.